Comment se protéger contre la fraude à la carte bancaire en ligne

Malgré l’avancement des systèmes de sécurité, la fraude à la carte bancaire en ligne reste un risque non négligeable, et les arnaques peuvent être parfois très sophistiquées. Les paiements en ligne étant de plus en plus faciles, il peut nous arriver de ne pas faire attention, et de se rendre compte que par la suite qu’on a été victime d’une fraude bancaire. 

Toutefois, il y a des règles simples à appliquer qui vous protégeront contre la plupart des fraudes, et les connaître vous permettra de les éviter et de minimiser le risque. 

Dans cet article, nous allons vous parler de deux types de fraude très communs, le phishing et la fraude sur les réseaux sociaux, et vous donner des conseils pour vous protéger.

Le phishing

Le phishing (hameçonnage) consiste à envoyer des emails ou des messages à beaucoup de personnes, en essayant de se faire passer pour leur banque ou un autre organisme ou société (opérateur mobile, fournisseur d’électricité, organisme de crédit, etc.). Le but du phishing est de voler vos données personnelles et éventuellement bancaires, comme le numéro de votre carte bancaire. Le site sur lequel vous atterrissez peut être particulièrement bien fait, répliquant presque à l’identique le vrai site. 

Comment se protéger : 

  • Assurez-vous que vous êtes sur le bon site en vérifiant son adresse. Avant d’ouvrir un lien, vérifiez son adresse en positionnant votre curseur sur le lien (sans cliquer). L’adresse s’affichera en bas à gauche de votre écran : vérifiez bien qu’il s’agit de l’adresse officielle de la société ou de l’organisme en question. 
  • Ne communiquez jamais des données sensibles (données personnelles, numéro de carte bancaire, mots de passe, etc.) par email ou par téléphone. 
  • Si vous avez des doutes, contactez la société directement afin d’obtenir plus d’informations. 
  • Activez la double authentification, si le site le permet, et utilisez des mots de passe complexes et différents pour chaque site.
  • Ne communiquez jamais vos mots de passe à d’autres personnes, et surtout pas à des personnes qui se présentent pour des employés de votre banque ou d’une autre société. 

La fraude sur les réseaux sociaux

La fraude sur les réseaux sociaux est facilitée par le fait que, avant d’être bloqués, les fraudeurs peuvent contacter un nombre de personnes conséquent. Il peut s’agir des différentes méthodes : promesses d’argent facile, offres de travail à domicile peu spécialisé mais très bien rémunéré, location d’appartements inexistants, crédits avec des conditions trop favorables, etc.  

Comment se protéger : 

  • Si quelqu’un vous promet quelque chose qui vous paraît trop bien pour être vrai, c’est probablement le cas. Un super appartement à Paris avec un loyer étonnamment bas ? Il n’existe peut-être pas. 
  • Méfiez-vous des offres d’emploi à domicile. Si le travail a l’air beaucoup trop facile et beaucoup trop bien payé, cela n’est pas un bon signe. Si vous devez acquitter une commission avant de pouvoir commencer (par carte bancaire, chèque ou virement), il s’agit d’une arnaque dans 99% des cas. 
  • Si quelqu’un vous propose un crédit personnel sur les réseaux sociaux, la situation est pareille : il s’agit très probablement d’une arnaque. Aucun organisme de crédit respectueux ne vous contactera par message privé et ne vous demandera des données personnelles ou votre numéro de carte. 
  • Ne cliquez jamais sur des liens douteux envoyés par des personnes qui vous promettent des conditions d’emprunt extrêmement favorables, ou de l’argent facile. Si vous souhaitez emprunter de l’argent, par exemple pour financer des études, faites-le à travers des sites fiables et transparents. 

Si vous êtes victime d’une fraude à la carte bancaire (ou d’autres fraudes bancaires), contactez immédiatement votre banque pour faire opposition. Le gouvernement français a également mis en place le service Perceval, où vous pouvez signaler une fraude après avoir fait opposition auprès de votre banque.