Comment mieux gérer vos dépenses pendant vos études

Entre le loyer, la nourriture, les loisirs, et les droits d’inscription, les études peuvent coûter cher. Dans cet article, nous allons étudier les 5 plus grosses dépenses de la vie étudiante, et vous donner quelques idées d’optimisation de votre budget, afin que vous puissiez vous concentrer pleinement sur vos études, sans le stress constant du manque d’argent. 

Un prêt étudiant ou un prêt personnel peut vous aider à amortir une partie des frais, mais il est surtout important de bien s’organiser et s’informer sur les différentes possibilités. Le statut d’étudiant vous donne accès à certains avantages et réductions. Renseignez-vous bien et profitez des ressources que votre école a mis à votre disposition tels que la bibliothèque universitaire, la cantine et le logement à des prix préférentiels.

Étudions les 5 dépenses les plus importantes dans le budget mensuel d’un étudiant – ainsi que les possibilités de les réduire. 

1. Le logement

Le logement est, sans doute, une des plus grosses dépenses mensuelles pour les étudiants. Le coût peut beaucoup varier selon la ville. Paris reste la ville la plus chère en France pour faire ses études : selon l’Union Nationale des Étudiants de France (UNEF), 67% du budget des étudiants à Paris est consacré aux frais de logement. En moyenne, les étudiants à Paris dépensent 885 € par mois pour se loger, comparé à 347 € à Poitiers ou Le Mans.

Pour réduire le coût de votre logement, vous pouvez opter pour une chambre dans une coloc, ou, si vous en avez la possibilité, habiter dans une résidence étudiante. 

2. L’alimentation

Votre budget d’alimentation, lui aussi, dépend des coûts de la vie dans la ville où vous faites vos études, mais les variations sont moins importantes que pour le logement. Calculez au moins 200 € par mois pour la nourriture, idéalement plutôt 250 – 300 €.

Afin d’optimiser votre budget alimentation, privilégiez les plats faits maison et la cantine. Le fast food peut facilement coûter trop cher, même si les quantités sont conséquentes : qui a envie de manger des frites réchauffées le lendemain ? 

3. Les frais d’études

Les études supérieures étant fortement subventionnées par l’Etat, leur prix en France reste relativement bas par rapport à d’autres pays, comme, par exemple, les États-Unis ou le Royaume-Uni. 

Pour les étudiants français,les ressortissants de l’UE, la Suisse ou l’Espace économique européen, les frais d’inscription en 2020-2021 sont pour l’année de 170 € pour une Licence, 243 €pour un Master (1 ou 2), et 601 € pour une formation d’ingénieur, si l’établissement scolaire est sous la tutelle du Ministère en charge de l’enseignement supérieur. Les droits d’inscription aux Écoles Centrales de Lyon, Marseille, Lille, Marseille et Nantes, ainsi qu’ à l’Ecole des Mines de Nancy sont plus élevés, et il faut aussi compter les frais de concours pour les écoles d’ingénieur. 

Les frais pour les étudiants qui viennent des pays hors l’UE sont entre 2770 € et 3770 €, mais une partie des établissements publics permettent un paiement différencié des droits d’inscription dans ce cas.

Généralement, ces coûts sont fixes, et il est donc rarement possible de les réduire, sauf grâce à une bourse. Vous pouvez également accéder à un crédit d’études pour financer cette dépense.

4. Les déplacements

Vos déplacements de tous les jours, ainsi que vos déplacements pour les vacances, peuvent facilement coûter cher. 

Pour économiser sur vos frais de transport, il faut tout d’abord se renseigner sur les différents avantages qui vous sont proposés. La plupart des villes proposent des cartes de transport à des tarifs préférentiels, tout comme la SNCF. En outre, le vélo reste le mode de transport le plus économique et écologique.

5. Les loisirs 

Les soirées, les sorties et les différentes activités peuvent vite s’accumuler et devenir une partie importante de vos dépenses mensuelles. 
Pour optimiser votre budget loisirs, privilégiez les sorties gratuites ou pas chères : des soirées chez des ami-e-s, des balades, le sport à l’extérieur, etc. D’ailleurs, si vous faites vos études à Paris, l’accès aux bibliothèques de Paris est gratuit, et les tarifs des piscines municipales sont à 2 € pour ceux qui ont moins de 26 ans.